I Need A Child


L’expérience De La Grossesse

Comme vous le savez, je suis tombée enceinte spontanément, et cet enfant était plus que désiré.  Pourtant ma grossesse n’était pas aussi joyeuse que je l’avais imaginé.

On voit sa grossesse à l’image des magasines: des femmes épanouies et sveltes.

On a l’impression qu’il y a un pacte de confidentialité dont personne n’a le droit de parler. On ne doit parler que du positif. La grossesse c’est beau, magique, unique ok! Mais bon, parlons aussi du côté moins glamour.  Il y a tellement de chose à dire.

Vous saviez vous que les nausées pouvaient durer toute la grossesse? (je pensais que c’était juste les premiers mois), qu’on avait des flatulences (gaz) tout le temps? Qu’on avait des poils qui poussent partout même sur le ventre? (bon heureusement ça disparait après), qu’on devait faire attention à ce qu’on mange pour éviter un diabète gestationnel? Qu’on perdait son souffle au bout de 100 mètres de marche? Qu’on pouvait faire de l’hyper salivation? Slurt! Qu’on gonflait de partout, même du nez? Qu’on avait des aigreurs d’estomac qui nous empêche de dormir? Qu’on avait tout le temps envie de faire pipi (je devrais d’ailleurs penser à inventer des couches de grossesses). Que pour se lever du canapé on avait besoin d’une grue?… Bah moi non! Parce que la grossesse c’est aussi ça, en tout cas pour ma part.

I Need A Child (L'experience De La Grossesse)

Du point de vue émotionnel, on peut se mettre à pleurer devant un documentaire sur les animaux par exemple. Avoir des envies de meurtre quand votre mari a mangé le dernier carré de chocolat. Passer du rire au larme. Changer d’avis toutes les 2 secondes…

Sur le plan médical, plusieurs tests tous les mois: pipi, prise de sang, écho, pesée…  Plusieurs étapes de stress où finalement on se rend compte que peut être il sera trisomique, que peut être il ne sera pas en bonne santé, que peut être il est mal positionné, que peut être il ne survivra pas…

Je ne dirai pas que j’ai détesté être enceinte car je mentirai. D’ailleurs j’espère pouvoir bientôt réitérer l’expérience si cette chance m’est de nouveau donnée. Mais disons que je n’imaginais pas ma grossesse comme cela.

Pour ma part, les pipis, le nez qui gonfle, la prise de poids, ce n’était pas un problème. C’était plus le côté émotionnel, psychologique, relation maman-bébé qui me perturbait le plus .

Je n’ai jamais pu caresser mon ventre, pas que j’en avais pas envie ou par peur… Je ne sais pas, je ne peux pas l’expliquer… Je n’y arrivais pas. Chanter des chansons, ou parler à mon bébé comme il serait conseillé de faire, j’avais du mal.

Ma maman, me disait souvent: tu dois lui parler, tu dois faire ceci tu dois faire cela, c’est bien de le faire pour le bébé. Mes collègues et amis idem: tu lui chantes des chansons des fois? Tu lui dis que tu l’aimes?

Au final, je culpabilisais énormément. Parce ce que je ne faisais rien de tout ça. Je me disais que je n’étais pas normale, que j’allais sûrement être une mauvaise mère.

Quand j’essayais, ce n’était pas du tout naturel.

Comment faisaient les autres pour déjà affirmer avec certitude qu’elles aimaient cet enfant sans même le voir, le connaitre, le toucher? Pourquoi je n’y arrivais pas? Qu’est ce qui ne tournait pas rond chez moi?

I Need A Child (L'experience De La Grossesse)

Oui j’avais peur, j’avais peur de la perdre à tout instant.

Peut-être que le Professeur D ou un psychologue aurait une explication, que ça viendrait de mon enfance, de mes parents, de mon environnement…  

Mais… Il n’y avait pas que ça.

Même les débuts où je la sentais bouger, je n’arrivais pas à apprécier. Bien au contraire, c’était bizarre, je sursautais à chaque fois (en même temps, c’est quand même quelque chose de complètement extraordinaire). J’ai fini par m’y habituer, et puis par… m’y habituer… et finalement apprécier.

Je me disais aussi que cet enfant était voulu.  Je devais être heureuse, apprécier chaque moment, car c’était un don du ciel, un miracle qu’elle soit là. Je me sentais chanceuse de vivre cette expérience unique. Je pensais aux autres, celles qui ne pouvaient pas, celles qui ne pourront jamais. Mais je n’y arrivais pas.

Je ne voulais pas en parler car j’avais honte de ce que je ressentais, peur d’être jugée… Rongée par la culpabilité et la peur d’être une mauvaise maman pour ma fille, j’ai fini par en parler à ma sage femme qui m’a de suite rassurée. Chaque grossesse est différente. Selon elle, le sentiment que j’éprouvais, était tout à fait naturel, normal, humain. J’ai finalement appris à vivre plus sereinement ma grossesse, toujours sans caresse et sans chanson mais sans culpabilité… jusqu’au… 8e mois où patatrak, j’ai eu le diabète gestationnel:  prise de poids d’une dizaine de kilos d’un coup, piqure 3 fois par jours, régime alimentaire. Bref, après Shirley, tout ça c’était du gâteau.

Quand Giuliana est arrivée et que je l’ai sentie sur mon visage, je savais que je l’aimais. Une évidence. J’ai senti de l’amour m’envahir, un sentiment que je ne connaissais pas, une sensation nouvelle – inexplicable. J’en ai pleuré tellement c’était bon.

Oui elle était là, dans mes bras, c’était ma fille, elle m’appartenait, j’étais sa maman, sa maman pour la vie. Je me disais que je ne serai plus jamais seule. Désormais, j’étais “maman” et j’étais responsable, responsable de ce petit être qui me regardait avec ses grands yeux vert/bleu/marron (oui on ne sait pas trop au départ).

I Need A Child (L'experience De La Grossesse)

“Il n’ya pas plus de mère digne que d’instinct maternel naturel” (Mauvaises Mères, la vérité sur le premier bébé par Nadia Daam, Emma Defaud et Johana Sabroux – Ed. Jacob-Duvernet)

Les symptômes varient d’une grossesse à une autre. Peut être que la prochaine fois j’apprécierai beaucoup plus. Ou pas.

Peu importe l’essentiel c’est que le bébé soit là, et en bonne santé!!!

YOU MIGHT ALSO LIKE

Wandertea
Mon Expérience Avec Le Body Guide Wandertea
September 05, 2016
Allaiter Ou Ne Pas Allaiter
Allaiter Ou Ne Pas Allaiter? Telle Est Ma Question
May 19, 2016
Moms Corner Etre Maman
Être Maman
April 29, 2016
Moms Corner Waintin On A Friend
Waiting On A Friend
March 13, 2016
MomsCornerRetrouverSonVentreApresLaGrossesse
Retrouver Son Ventre Après La Grossesse
February 16, 2016
Le Mal De Mere Baby blues
Le Mal De Mère
February 15, 2016
Reprendre une activité sexuelle après un accouchement.
Do You Feel Me
February 14, 2016

2 Comments

Vanessa
Reply November 26, 2016

Merci! ça me touche! Désolée, je n'avais pas vu ton message O-o

Vanessa
Reply March 23, 2016

Merci pour elle! :D :D :D

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*