Waiting On A Friend


Les copines pendant et après la grossesse

Nous sommes un petit groupe de copines, nous nous connaissons depuis toujours.

J’étais la première à tomber enceinte.

Quand on était plus jeune, on se disait qu’on allait tomber enceinte en même temps, que nos maris allaient être des potes, qu’on serait voisines, que nos enfants seraient les meilleurs amis du monde etc…

Quand j’ai su que j’étais enceinte, je n’avais qu’une hâte, le dire à mes copines. Je l’ai d’ailleurs annoncé par texto à ma meilleure amie, avant de le dire aux autres.

Je ne sais pas vraiment ce que j’attendais d’elles au fond! J’imaginais sûrement un scénario comme dans les films girly (j’ai dû en abuser) qu’elles allaient me chouchouter, venir à la maison et regarder des DVD en mangeant du pop corn, faire du shopping pour bébé etc… Ou tout simplement m’appeler de temps en temps.

Waitin On A Friend (Les copines pendant et apres la grossesse)

En réalité ce n’est pas comme ça que cela s’est passé. Mes copines ne m’envoyaient pas de textos, en tout cas pas autant que je pensais, on me proposait rarement des sorties, j’étais seule.

Je me sentais mise de côté. Elles devaient sûrement s’abstenir de me proposer des sorties car je devais me reposer, et faisaient attention à mon état. Mais une visite à la maison de temps en temps?

J’ai quand même eu droit à ma baby-shower organisée par ma meilleure amie, je vous en parlerai plus tard.

Quand Giuliana est arrivée c’était pire. Les sorties – inexistantes. Cette fois c’est moi qui refusait les invitations. J’étais occupée par ma fille, mon mari, la maison… Depuis Giugiu, j’aime être chez moi. J’aime me trimballer en pyjama, prendre mon temps, me prélasser sur le canapé le téléphone à la main (oui j’assume, je me soigne, du moins j’essaye), devant le téléfilm du jour (j’assume aussi). Rien qu’à l’idée de me pomponner et de laisser mon super legging et t-shirt ample de côté, j’avais déjà la flemme.

Puis le temps passait, je retrouvais le chemin du boulot, ma rancœur avait disparu et elles me manquaient.

Au lieu de refuser les invitations ou d’annuler à la dernière minute, j’ai décidé de me bouger les fesses, parce qu’elles le valent bien. Même si je me sens parfois… hummm… décalée… elles sont pour la plupart célibataires sans enfant, ou vivent chez leurs parents et profitent de la vie. Donc moi et mes histoires “de pipi, caca, petit pot, ou du premier mot qu’elle a dit”, ça va cinq minutes (et je peux en parler plusieurs fois ça ne me dérange pas lol)… Bref, je passe de bonnes soirées, et ça me fait du bien.

Enceinte, grâce à Babycenter,  j’ai intégré un groupe “les marsettes 2014” (Notre date d’accouchement était prévue en mars 2014). Un groupe dont je ne pouvais et ne peux aujourd’hui me passer au quotidien. Des femmes extraordinaires, sympathiques, adorables, drôles venant du monde entier. Des mamans comme moi qui à travers leurs expériences, (étant donné qu’on les vivait au même moment), m’ont aidées à travers leurs interrogations, conseils, expériences… Je me suis liée d’amitié avec 3 d’entre elles, et même si nous ne vivons pas du tout à côté, on s’envoie des “Messenger” (ouais c’est plus cool), presque tous les jours.

Et on se racontait nos vies, on a rit, on a pleuré…

Les copines pendant et après la grossesse

On passait nos insomnies pendant la grossesse à parler à pas d’heure, comme des ados que nous ne sommes plus, à rire de nos bêtises, de notre poids, de nos pipis, de nos hommes, entre deux Kinder Bueno et un Big Mac… et Dieu seul sait à quel point ça fait du bien d’être comprise. Et Aujourd’hui, après presque 3 ans de relation, ça continue, avec la même intensité.

Il arrive donc aussi parfois de faire de nouvelles rencontres, des amis virtuels qui deviennent réels, et de partager parfois beaucoup plus de choses avec ces nouveaux amis, qu’avec ceux qu’on avait déjà! Pourquoi? Je pense que tout simplement on est en phase, on vit les mêmes choses au même moment, donc on se comprend.

Avec le temps on a moins d’amis, parce que la vie est ainsi faite. On a chacune nos occupations, nos vies et nos centres d’intérêts changent! Il suffit d’un déménagement, d’un homme qui peut pas encadrer vos copines, moins de disponibilités dans votre emploi du temps, d’autres priorités, toutes ces choses qui font que vos vies s’éloignent… On remet toujours à demain un texto, un appel, une invitation à diner, et un beau jour on se rend compte que des mois, voire des années se sont écoulées.

Mon beau-père me dit souvent : Vanessa, on né seul on meurt seul, avec le temps tu verras tu compteras tes amis sur les doigts d’une main! C’est surement un peu déjà le cas. Mais au moins je sais que celles qui restent sont celles qui comptent. Pour les autres, il reste les souvenirs!!!

Vive l’amitié!

YOU MIGHT ALSO LIKE

Wandertea
Mon Expérience Avec Le Body Guide Wandertea
September 05, 2016
Allaiter Ou Ne Pas Allaiter
Allaiter Ou Ne Pas Allaiter? Telle Est Ma Question
May 19, 2016
Moms Corner Etre Maman
Être Maman
April 29, 2016
MomsCornerRetrouverSonVentreApresLaGrossesse
Retrouver Son Ventre Après La Grossesse
February 16, 2016
Le Mal De Mere Baby blues
Le Mal De Mère
February 15, 2016
I Need A Child (L'experience De La Grossesse)
I Need A Child
February 14, 2016
Reprendre une activité sexuelle après un accouchement.
Do You Feel Me
February 14, 2016

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*